Découvrez le béton bas carbone, le matériau traditionnel devenu écologique

Le béton est un matériau qui a été utilisé depuis l’Antiquité. Il est prisé pour sa grande résistance face aux intempéries, au feu, à la compression, aux UV, aux chocs et séismes, aux insectes… Compte tenu de cette tendance à utiliser le béton bas carbone dans la construction, il est impératif de rechercher des moyens de diminuer l’empreinte carbone de ce matériau. C’est alors qu’interviennent de plus en plus souvent les termes « béton bas carbone ». Mais que veut vraiment dire cette appellation ? Et quels sont les atouts écologiques que ce matériau écologique procure ? Le point dans cet article !

Portrait du béton bas carbone

Le béton est composé de ciment (calcaire et argile), de matières naturelles comme le sable, l’eau et les gravillons et d’adjuvants. À l’instar de la pierre qui est inerte et chimiquement stable, ce matériau ne génère pas de pollution et n’a pas d’impact négatif sur la qualité de l’air.

La production d’un béton qui se base sur le ciment traditionnel (CEM ou ciment portland) a un impact carbone élevé dû essentiellement au ciment. Le béton bas carbone, lui, utilise un ciment bas carbone. Il se focalise sur une solution visant à renforcer l’efficacité énergétique des procédés de fabrication pour qu’ils contiennent moins de combustibles.

La teneur en clinker du béton bas carbone est plus faible, mais il garde sa résistance mécanique. Il semblerait même que certaines associations couplant composés cimentaires (calcaire, pouzzolanes, cendres volantes, argiles calcinées et laitier) et clinker se révèlent plus performantes. Ces nouveaux ciments à basse empreinte carbone comportent des mélanges dits ternaires. Leur teneur en clinker est comprise entre 50 et 65%, notamment pour les CEM II/C-M, et varie entre 35 et 50% pour les CEM VI. Plus d’information sur le H-EVA par exemple.

Ces compositions variées permettent d’obtenir une performance mécanique et une durabilité sensiblement identiques aux ciments actuels.

Des atouts écologiques incomparables

Le béton bas carbone aide à la réduction de l’impact carbone du bâtiment, la problématique la plus connue. Il conserve les mêmes atouts du béton traditionnel qui ne sont autres que la durabilité, la résistance et les différentes techniques de pose.

Comme le béton classique, le béton bas carbone est facile à mettre en place grâce à sa consistance spécifique. Il répond aux différentes exigences réglementaires imposées (feu, acoustique, thermique, sismique, structure…). Ainsi, il peut accumuler de la chaleur en période hivernale et de la fraîcheur en période estivale puis les restituer au fur et à mesure. Ce matériau de construction permet alors de mettre en valeur la chaleur naturelle et contribue au maintien d’un confort optimal chez soi en été sans avoir besoin de climatisation.

À titre indicatif, les nouveaux bétons écologiques sont autoplaçants, ultra-performants et dépolluants. Le premier est obtenu via une formule adaptée avec un mélange d’adjuvants. Leur mise en œuvre ne nécessite aucune vibration. Il permet de limiter les nuisances sonores et vibratoires sur les chantiers. Le deuxième contient une très faible quantité d’eau grâce à la présence de fibres particulières et la maximalisation de l’amas granulaire. Le troisième est à base de dioxyde de titane qui s’attaque aux composés gazeux qui circulent dans l’air ambiant. Résultat : un air de meilleure qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *