Quelle est la consommation électrique de la France face aux grandes puissances mondiales ?

Face à une demande en hausse, la consommation annuelle d’électricité dans le monde continue de croître. Cette dernière doublera d’ici 2050. Sans surprise, les grandes puissances mondiales font partie des plus gros consommateurs en électricité. Parmi eux, nous retrouvons la France, située dans le top 10 en matière de consommation d’électricité. Des solutions sont à mettre en place pour faire face à cette hausse de la demande tout en étant en faveur la transition énergétique.

La consommation électrique des grandes puissances mondiales

Près de 3/4 de la consommation électrique mondiale correspond à l’activité de 10 pays dont la Chine, les Etats-Unis et l’Inde. Malgré une stabilisation en Europe et au Japon, cette consommation électrique augmente de 3,7% en 2018 sous l’effet de l’activité intense en Chine et en Inde.

La Chine

Le 1er consommateur, la Chine, maintient une croissance de consommation d’énergie très forte. En 2018, l’empire du milieu a consommé 4,64 milliards de tonnes de charbon standard, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 5 ans. Concernant l’électricité, les prévisions avaient annoncé que sa consommation totale en 2019 augmenterait conséquemment de 5,8%.

Les USA

Les Etats-Unis sont considérés comme l’un des pays les plus consommateurs du monde. On observe aujourd’hui, une hausse de consommation électrique qui se caractérise par un important dérèglement climatique. En effet, ce dernier entraine des conditions météorologiques extrêmes qui expliquent l’utilisation importante de chauffage ou de climatisation notamment dans les bâtiments tertiaires ou résidentiels. Une grande partie de la production d’électricité aux Etats-Unis se fait à partir d’énergies fossiles : le gaz naturel et le charbon.

Des disparités en Union Européenne

La consommation électrique se stabilise en Union européenne. Néanmoins, de grandes disparités se prononcent au sein de l’espace économique européen. La consommation augmente en Europe de l’Est, stagne en France et aux Pays bas et baisse en Grande Bretagne. Étant donné leurs conditions climatiques, on observe une consommation électrique par habitant plus importante dans les pays nordiques (Norvège, Suède, Finlande) que dans les autres pays européens. Près d’un quart de la consommation européenne est couverte par le nucléaire.

 

Qu’en est-il de la consommation électrique en France ?

La France est le pays le plus influencé par son climat dans sa consommation en électricité. Cette sensibilité est qualifiée de thermo sensibilité. L’hexagone a réussi à stabiliser sa consommation en électricité en 2018. Loin d’échapper au débat, le nucléaire représente 70% de la production d’électricité en France face à 10% pour les énergies fossiles et 20% pour les énergies renouvelables. L’électricité en France alimente de façon homogène 3 grands secteurs : le secteur résidentiel, le secteur tertiaire et agricole, l’industrie et l’énergie. Bien que très peu utilisées, des centrales thermiques polluantes fonctionnent occasionnellement en cas de pics de consommation d’électricité imprévus. Des solutions sont mises en place pour éviter au maximum leur utilisation.

 

Les alternatives aux centrales thermiques

La demande mondiale en électricité continuera d’augmenter vue les circonstances climatiques. L’écosystème ne supportera pas toujours l’utilisation des centrales thermiques nocives pour lui. Des alternatives comme l’effacement électriques ou les énergies renouvelables se développent, notamment * »’ en France.

L’effacement électrique : une solution innovante !

L’effacement électrique permet aux entreprises de baisser leur consommation d’électricité quelques heures par an pendant les pics de consommation (période de canicule ou de grand froid). L’électricité non utilisée est redistribuée et permet ainsi d’équilibrer le réseau électrique. De plus en plus d’entreprises mettent en place un contrat d’effacement avec un opérateur. Grâce à ce procédé, ces dernières peuvent bénéficier d’une rémunération fixe et variable chaque année. Leur geste est donc non seulement en phase avec la transition énergétique, mais aussi intéressant financièrement !

Les énergies renouvelables

On observe un investissement mondial dans les énergies renouvelables pour lutter contre le réchauffement climatique. Le développement de ces énergies s’explique aussi par la baisse globale de leur coût. En effet, dans certains pays comme l’Inde, l’Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis ou encore des pays d’Amérique du Sud, le prix est descendu à 0,003 dollar/kWh. La Chine est le leader dans les énergies renouvelables. Ce pays est équipé des 4 plus grandes centrales hydrauliques du monde et est également le leader du photovoltaïque. En ce qui concerne la France, elle est le 8ème producteur d’électricité à base d’éolienne dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *